Les créatures

 » De l’entroque comme si il en pleuvait. Un immense champs de crinoïde, là au milieu de nulle part. On pourrait se faire des centaines de milliers de sols, si on arrivait à passer. Le problème, c’est les requins. Les gros requins pourraient bien entendu attaquer les équipes de recolte, mais aussi les plus gros requins pourraient même prendre le navire en chasse. Il va donc falloir prévoir le backup nécessaire avant d’y aller. Le jeu en vaut la chandelle « .

Gorl tête brune, pirate.

 

 » – Mais bordel, c’est quoi cette saloperie qui nous bouffe les gaines du S.A.S ?
– Je n’en ai pas la moindre idée
– Un mammifère marin, vu la taille. Ca doit être protégé.
– Je m’en cogne de savoir que ce soit une espèce protégée par l’O.E.S.M. On va dégommer ça à la torpille de classe 7 TOUT DE SUITE ! Je veux une solution de tir dans 20 secondes « .

Vascillis, Ingénieur Naval et Sidonie Monroe, Capitaine du SeaStar.

 

Si la surface est le berceau de l’humanité, l’Océan est celui d’innombrables créatures, des plus insignifiantes aux plus terrifiantes, du fin fond des abysses aux recoins les plus sombres de nos propres stations.

Si cela vous semble faux, c’est que vous n’êtes jamais sortis de vos petites cabines privées.

Avez vous déjà croisé un requin à plaque ?

Avez vous déjà nagé dans un banc de bruants ? Non ? C’est bien ce que je vous dit.

Et encore. « la faune océanique est incroyablement diversifiée » qu’ils disent.

Moi j’y vois surtout des milliers de manières différentes de se faire bouffer, empoisonner, déchiqueter, ou pire encore.

Il faudrait être fou pour se croire les maitres de l’Océan, et je vous le dis bien fort :  ce petit bestiaire n’est qu’un petit aperçu des milliers d’espèces qui peuplent les différentes nations, compagnons silencieux de l’humanité dans les eaux azures, ou sombres rumeurs qui hantent les délires alcoolisés des marins d’Équinoxe.

Les bestioles, ce sont des plaies.

Alors d’accord on est bien content de manger du poisson juif ou de la moliette, mais il ne faudrait pas prendre l’Océan pour ce qu’il n’est pas.

Et il a des dents, l’Océan, croyez mo, c’est encore pire a la surface.

Laisser un commentaire